La Suède en Résumé

Posten, le service de courrier suédois, a été créé en 1636 par Axel Oxenstierna, et depuis le 18e siècle, il s'est développé dans l'ensemble du pays. Ce siècle vit également la loi introduisant un pratique unique en Suède : attacher une pume au sceau de la lettre pour indiquer qu'elle devait être délivrée rapidement.

19e Siécle

La Suède émit ses premiers timbres le 1er juillet 1855, un groupe de 5 valeurs en skilling banco. Ces timbres représentaient les armes de Suède, comportaient la mention "SVERIGE", comme tous les timbres suivants, et étaient dentelés. Une erreur d'impression conduisit à l'apparition du Treskilling jaune, un timbre unique actuellement le plus cher au monde. La monnaie en öre et riksdaler le 1er 1858, nécessitant une nouvelle série de timbre. Le motif fut le même qu ele précédent mais les timbres étaient légèrement plus petits.

Un nouveau motifs comportat un lion passant apparût en 1862 mais il ne fut utilisé que pour les valeurs de 3 öre, 17 öre et 20 öre avant d'être remplacé par le type pastille. Cette série vit apparaître les premiers timbres bicolors de Suède : le 1-riksdaler fut imprimé en bistre et bleu, le dessin central comportat les trois couronnes des armes royales. Cette série fut utilisée pendant près de 20 ans, le seul changement notable étant le remplacement de la valeur de 1 riksdaler par celle d'une couronne, en 1878, soit 5 ans après l'introduction de la couronne

Le monarque fit sa première apparition en 1885, en la personne d'Oscar II, qui fut représenté de profil sur un timbre de 10 öre. L'année suivante, débuta la pratique d'imprimer un cor de poste au dos de chaque timbre, sous la gomme. En 1885, une pénurie de valeurs de 10 öre nécessita la surcharge de timbres de 12 öre et 24 öre.

En 1891, une nouvelle série bicolorée pour les petites faciales fit son apparition, accompagnée par le profile d'Oscar II pour les faciales à partir de 50 öre.Le 26 octobre 1903, la Suède émit son premier timbre commémoratif, un timbre de 5 Kr représentant la Poste Centrale de Stockholm et ceci à l'occasion de son ouverture.

20e Siècle

En 1910, une nouvelle série représentant les armes de Suéde fut utilisée pour les petites faciales, accompagnées d'un portait du roi Gustav V. Des surcharges supplémentaires furent nécessaires en 1918 avant que les nouveaux timbres puissent être imprimés. En 1920, les timbres sur roulette firent leur apparition. Ce furent les timbres au motif Lion, Gustave V, la couronne et le cor de poste pour les fortes faciales ainsi qu'un timbre commémoratif célébrant le 300e anniversaire de la route postale Stockolhm-Hambougr. Ces séries et les suivantes furent également émises en carnets.

Dans les années 20, les séries courantes furent peu à peu par une nouvelle série, représentant le roi Gustav V de 3/4. En 1924, l'U.P.U. célébra son 50e anniversaire et tint son congrès à Stockholm. La Suède émit deux séries pour célébrer cet événement, la première avec une vue aérienne de Stochholm, la seconde avec deux deux motifs : un messager regardant un avion et un pigeon voyageur au-dessus d'un globe. Ces deux séries étaient destinées au collectionneurs mais sont néanmoins très recherchées aujourd'hui.

Une autre série commémorative importante fut émise en 1936, pour célébrer le 300e anniversaire du service postal suédois. Elle comporte 12 valeurs, chacune avec son propre motif, représentant différents aspects de l'histoire postale suédoise.

En 1939, une nouvelle série fut émise, avec Gustav V pour les petites faciales et les Trois Couronnes pour les fortes. Le motif aux trois couronnes continua a être utilisé jusque dans les années 60. Durant cette période, les timbres commémoratifs furent émis avec une fréquence de 3 é 4 séries par ans. De façon standard, un même motif était utilisé pour deux valeurs faciales, les faibles faciales étant disponibles sous forme de carnet et de roulettes, les fortes faciales n'étant disponibles qu'en roulettes.

Le roi Gustav VI Adolf apparut en 1951.

Czeslaw Slania commença à graver les timbres pour la poste suédoise en 1959 en devint rapidement mondialement renommé pour la qualité de son travail.

The definitives of 1967 were a major departure from tradition. Instead of portraits of the king, the 18 designs encompassed a wide variety of subjects, including wildlife, scenery, daily life, history, and legend, each realized in radically different styles.