La poste au Danemark

Histoire postale

L'histoire postale du Danemark commence avec l'ordonnance du 24 décembre 1624 du roi Christian IV, établissant un service postal national. Ce service consistait en 8 routes pricipales et était géré par le maire de Copenhague et plusieurs guildes. Au tout début, le courrier était transporté à pied les coursiers n'apparaissant qu'après 1640.

Le service fut transféré à un certain Paul Klingenberg le 16 juillet 1653, qui introduisit un certain nombre d'innovations, incluant le transport par diligence de colis postaux et un service vers la Norvège. Il géra le service jusqu'au 14 mars 1685, date à laquelle il rendit la main au Comte Christian Gyldenløve, un enfant de 9 ans du roi Christian V. La famille Gyldenløve conserva le contrôle du service jusqu'en 1711, date à laquelle l'état reprit le contrôle du service. En 1694, de nouvelles routes et de nouveaux tarifs furent établis. The state took over control in 1711.

Le premier béteau à vapeur postal fut le SS Caledonia, qui transportat le courrier entre Copenhague et Kiel le 1er juillet 1819.

Les timbres classiques

Les premiers timbres postaux furent introduit le 1er avril 1851 suite à une loi du 11 mars de la méme année. La première valeur émise fut le 4 rigsbankskilling brun, pour les plis nationaux, comportant en son centre la couronne royale, l'épée et le sceptre. Une seconde valeur de 2 rbs, pour les plis locaux (essentiellement Copenhague et Hambourg), fut émise le 1er mai. Les deux timbres ont été imprimés en typographie sur papier avec filigrane, non perforés. De plus, ils comportaient un burelage jaune brun apposé sur l'ensemble de l'impression.

Le dessin et les premiers tirages ont été réalisés par M. W. Ferslew, maids celui-ci mourut prématurément et les tirages suivants furent réalisés par H. H. Thiele, dont l'entreprise imprima les timbres du Danemark au cours des 80 années suivantes.

En 1854, suite au changement de dénomination de la monnaie en "skilling" et "rigsdaler" de nouveau timbres furent émis, avec le méme design mais comportant le nom de la nouvelle monnaie ainsi que l'abréviation FRM pour timbre-poste (FRIMÆRKE), de telle sorte qu'elle puisse étre lue aussi bien par les danois que par les germanophones du Slewsig-Hosltein.

Des valeurs de 2, 4 8 et 16 skilling ont été émises entre 1854 et 1857. En 1858, le fond pointillé a été remplacé par le fond ligné et en 1863, une plus grande couronne a été utilisée comme filigrane et les timbres ont été dentelés en roulette.

Avec les timbres postaux, apparurent également les oblitérations avec cachet numérique, consistant en un nombre situé au centre de trois cercles concentriques, chaque nombre correspondant à un bureau de poste donné. Le numéro 1 fut attribué à Copenhague, le 2 à Hambourg, …

La seconde guerre du Schleswig de 1864 conduisit à une débâcle traumatisante pour le Danemark et en réponse, une nouvelle série fur émise, faisant apparaître de façon encore, plus proéminante les symboles royaux. Des valeurs de 2, 3, 4, 8 et 16 skilling furent émises entre 1864 et 1868. Ce furent les premiers timbres danois émis sous forme perforée.

En 1870, la première émission d'une longue série de bicolores fut émise. Le motif consistait en un oval d'une couleur comportant en son centre la valeur, entouré par un cadre comportant des ornements d'une autre couleur. Le cadre est presque symétrique mais on peut facilement distinguer les timbres comportant des cadres inversés. La pluspart de ces cadres inversés sont relatievment communs, les employés de l'imprimerie ne faisant probablement pas la différence entre les deux orientations.

En 1873, la monnaie fut changée en couronne, ce qui nécessita l'émission de nouveaux timbres. La taille des perforations fut changée en 1895 et le filigrane en 1902. Durant cette pèriode, l'U.P.U. standardisa l'usage des couleurs pour les timbres affranchissant le courrier international. Les timbres au type armoiries furent alors émis pour répondre à ces nouvelles exigences : le 5 øre fut imprimé en vert, le 20 øre en bleu, suivi en 1885 par un 10 øre rouge.

Le 20e siècle

En 1904, le roi Christian IX devint le premier roi du Danemark a avoir son effigie sur un timbre.

Dans les années qui suivirent, un nouveau type apparut pour les petites valeurs : une valeur dans un cartouche ovale entouré de chaque cété de 3 lignes ondulées, représentant les 3 bras de mers séparant les principales îles danoises. Ce motif fut si populaire qu'il est encore utilisé aujourd'hui et figure parmi les plus anciens motifs au monde utilisés sur un timbre.

En 1907, ce fut le nouveau roi du Danemark, Frederick VIII, qui figura sur les timbres.

En 1912, plusieurs séries furent surchargées 35øre. La même année, le Danemark émit le premier timbre comportant une illustration : le 5 Kr rouge représentant la poste principale de Copenhague.

Entre 1913 et 1928, une série de timbres représentant le roi Christian X fut émise, comportant de nombreuses valeurs et couleurs.

En 1918, les besoins en valeurs de 27 øre conduisirent à la surcharge de timbres initialement destinés à l'envoi des journaux. Le 5 octobre 1920, le Danemark émit ses premiers timbres commémoratifs célébrant la réunion avec le Schleswig du nord suite à un plébiscite. Cette première série fut suivie en 1924 par la commémoration du 300e anniversaire du service postal et en 1926 de deux nouveaux motifs originaux célébrant le 75e anniversaire de l'utilisation des timbres postes.

En 1927, une série de 6 timbres représentant une caravelle fit som apparition. Tout d'abord typographiée, elle fut ensuite réémise en taille-douce. Une petite modification du dessin conduisit à l'apparition de deux types. à partir de 1933, tous les timbres furent imprimés en taille-douce, donnant ainsi un aspect de très haute qualité à l'ensemble des émissions danoises.

Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, le Danemark fut occupé mais à la différence d'autres pays occupés, ceci ne laissa pas de trace dans les programmes des émissions. De façon symbolique, une nouvelle série représentant le roi Christian X fut émise et utilisée jusqu'après-guerre. Toutefois, comme partout, le courrier fut soumis à la censure des autorités d'occupation.

En 1946, un nouveau motif apparut pour les fortes valeurs : les 3 lions des armes du Danemark. Comme les lignes ondulées, le motif est toujours en usage pour les fortes valeurs.

En 1976, le Danemark donna l'autonomie postale aux Îles Féroé

L'époque moderne

Les programmes d'émission du Danemark tendent à émettre de moins en moins de timbres sous forme gravée. Bien que cette technique permettent d'obtenir des motifs de très bonne qualité, elle limite le nombre de couleurs utilisables. Aussi, l'utilisation de l'offset devient de plus en plus fréquente et plus récemment, sous forme combinée avec la taille-douce.

Le nombre annuel de timbres émis augmente régulièrement, tout en restant dans des proportions raisonnables : de 5 à 10 par ans en 1960, on atteint aujourd'hui une vingtaine d'émissions annuelles avec des séries de plusieurs timbres (4 en moyenne)...